Psychose Maniaco Depressive

PSYCHOSE MANIACO DEPRESSIVE = PMD

Troubles Bipolaires

Les troubles bipolaires sont des pathologies caractérisées par des variations anormales de l’humeur. Celle-ci oscille entre périodes de mélancolie (dépression) et accès maniaques, phases d'exaltation (manie).

Ces troubles, qui toucheraient 1 à 2 % de la population selon la Haute Autorité de Santé, ont des conséquences importantes sur la vie affective, relationnelle et professionnelle des malades. Les troubles bipolaires sont d'ailleurs reconnus comme une affection de longue durée.

Le patient se retrouve souvent étiqueté comme Bi-polaire, le terme bi polaire met en avant le phénomène cyclique, la périodicité de cette maladie, certes on met un nom sur la problématique et en ce sens on reconnait la douleur. Néanmoins, cet étiquetage est aussi douloureux, car il fait peur. Une image négative et défénitivement enfermante est liée à cet étiquetage.

Il est très important de noter que l'humeur changeante, même au cours de la même journée, n'est pas le signe que l'on est bi-polaire.Tout être humain passe par des états d'âme changeant sans pour autant être bi polaire.

Pour parler de PMD, ou de bi-polarité il faut observer un épisode maniaque et un épisode dépressif: C'est le médecin psychiatre qui pose le diagnostique.

L'épisode maniaque peut durer jusqu'à 6 mois, puis il est suivi de l'épisode mélancolique avec une depression majeure, présentant un fort risque suicidaire à cause de la grande douleur morale dont souffre le patient. Le diagnostique est parfois long à poser et il se fait souvent à la suite de la dépression.

Ne pas confondre la dépression majeure (la personne n'est plus autonome, ne mange plus, ne dort plus, n'a plus de pulsion de vie) et l'état dépressif (lié au manque d'entrain, au stress et à l'accumulation de soucis).

Pour une information détaillée, lire la suite.

Les informations citées entre guillemets ont été receuillies sur le site hopital.fr

"Un épisode maniaque ou hypomaniaque se définit par au moins trois des symptômes suivants, pendant au moins quatre jours consécutifs :

  • augmentation de l’activité ou agitation physique ;
  • augmentation du désir de parler ;
  • difficultés de concentration distractibilité ;
  • réduction du besoin de sommeil ;
  • augmentation de l’énergie sexuelle ;
  • achats inconsidérés ou autres types de conduites irresponsables  et impulsives
  • augmentation de la sociabilité ou familiarité excessive.

Dans certains cas, symptômes dépressifs et symptômes maniaques n’alternent pas mais apparaissent en même temps.  

Ce trouble est la pathologie psychiatrique associée au plus fort risque de décès par suicide : on estime que 20% des personnes ayant un trouble bipolaire meurent par suicide. S’ajoute la mortalité liée aux maladies somatiques (alcoolisme, addictions, mauvaise hygiène de vie…). Une personne bipolaire non traitée aurait ainsi une espérance de vie inférieure de 20 ans à celle de la population générale.

Origine du trouble bipolaire

Il existe une vulnérabilité génétique dans le trouble : une personne dont le père ou la mère est atteint a 10 fois plus de risque d’avoir un trouble bipolaire. Les événements de vie (divorce, séparation, difficultés financières ou professionnelles) et les stress répétés (manque de sommeil, surmenage) sont aussi des facteurs précipitants.

La prise en charge pluridisciplinaire et adaptée au contexte,vise à diminuer les symptômes du trouble bipolaire, les troubles comportementaux et le risque suicidaire, à prévenir les rechutes mais aussi à protéger la personne, son entourage et ses biens. Le plus souvent, la prise en charge se fait en ambulatoire. Dans ce cas, les groupes d’entraide mutuelle (GEM) et les associations d’usagers et de proches peuvent être d’une grande aide.

Le traitement de première intention est un régulateur d’humeur (thymo-régulateur) comme le lithium par exemple. Il peut être complété par un antidépresseur. C'est le médecin psychiatre qui est habilité à diagnostiquer la bi polarité et à en traiter les syndromes.

La psychothérapie de soutien est un moyen de comprendre et de prévenir les rechutes".

 

 

Ne pas confondre: troubles de l'humeur, irrascibilté et bipolarité!

2002 le ciel planetes 6f

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau